Stories

Début de saison: Les Aravis

06. February 2016

Début du tournage de la Nuit de la Glisse 2016. Séquence de ski dans laquelle nous allons retrouver les personnages du précédent film.

 

Athlètes : Loic Collomb-Patton - Wille Lindberg - Matt Annetts.

 

 

Carnet de Voyage – Tournage de la Nuit de la Glisse

 Les Aravis

 

Loic Collomb-Patton – Nouveau champion du monde en titre de ski freeride, le rider français de La Clusaz repasse devant les caméras de la Nuit de la Glisse pour conjurer le sort après un accident qui avait brutalement écourté sa saison l’année dernière.

Wille Lindberg - Connu dans le milieu du ski freeride pour son style de ride agressif, il participe pour la 2ème année consécutive à la Nuit de la Glisse.

Matt Annetts - Ambassadeur depuis plusieurs années de la Nuit de la Glisse, le snowboardeur ne perd rien de son toucher de neige et revient encore plus motivé !

---

Fin janvier, j’étais sur le point de réaliser l’un de mes rêves : démarrer la production de mon nouveau film en tout début d'année. 

C'était un pari fou, je n'avais pas encore signé tous les contrats de sponsoring, les partenariats matériels, ni les contrats de préachats du film et je me suis lancé dans cette aventure avec une trésorerie très faible mais ne pas prendre de risques dans ce métier c'est impossible.

Si j'ai plusieurs casquettes ce n'est pas uniquement par volonté de vouloir tout faire, c'est parce que je n'ai pas le choix. Je suis producteur, réalisateur et chef opérateur et je n’ai personne à qui me plaindre si à la fin du mois je ne suis pas payé ! 

Quoi qu’il en soit, j’avais reçu depuis quelques jours les caméras que Sony nous a prêté pour réaliser ce film, des modèles fournis en avance pour que nous les testions en conditions extrêmes, et j’étais paré pour commencer à tourner des images. C’est donc avec enthousiasme que nous primes le départ pour les Aravis, un long voyage de 30 minutes nous attendait ! On me reproche parfois d’utiliser des hélicoptères pour obtenir les prises de vues qu’on retrouve dans mes films, certes l’hélicoptère n’est pas très écologique mais partir au fin fond du monde faire des images quand on peut les faire à côté de chez soi le serait-il d’avantage ?

 

En tout cas, ce tournage dans les Aravis était une aventure particulière. En tant que Chamoniard qui ne connait que des faces avoisinant les 4000, là où les Aravis n’excèdent pas les 2800 mètres, j’ai trouvé dans cette région un magnifique terrain de jeu. En ce début de saison, beaucoup plus de neige s’était accumulée sur les Aravis que sur le massif du Mont Blanc où j’habite.

Dès le premier repérage nous avons découvert des paysages variés, des faces jonchées de barres rocheuses, de couloirs, de grandes banquettes de neige vertigineuses…

 

C'était également un challenge de démarrer le tournage de mon nouveau film ici, sur le terrain de jeu et en présence de Loïc Collomb-Patton… Sur le tournage de mon précédant film l’année dernière, il avait ridé 23 seconde avant de se faire ramasser par son sluff et de faire un aller simple à l’hôpital où on lui avait diagnostiqué des fractures au sacrum qui lui ont couté des mois de rééducation.

Nous sommes ici chez lui, à la Clusaz, une station dans les Aravis. Nous avons choisi de séjourner dans un chalet reculé, accessible seulement à pied ou en motoneige, nous avons posé ici nos caméras et notre base pour ce tournage.

 

Nous savions dès lors que nous bénéficiions d'une fenêtre météo particulièrement bonne et que nous aurions devant nous trois jours pour mettre les images d'action dans la boîte. A ce tournage allaient participer trois athlètes, tous se connaissant car ils avaient participé ensembles à mon précédant film ; Loic Collomb-Patton, Wille Lindberg et Matt Annetts.

Au final nous aurons pu profiter des conditions météorologiques pour tourner nos images, le ton fut rapidement donné, les lignes choisies par les riders étaient très engagées. L’équipe de guides qui nous entoure a dû faire des choix compliqués afin d’être certains que nous n’allions pas au-devant de problèmes. C’est là que réside toute l’expérience de l’équipe de la Nuit de la Glisse, faire les bons choix, savoir renoncer aux lignes trop engagées sans jamais tomber pour autant dans la facilité.

 

Cette première session de tournage c’est donc déroulé sans accro et nous sommes repartis avec de belles images en boite. Elle nous aura permis de consolider les liens d’une équipe qui serait amenée à collaborer sur plusieurs tournages à venir et à capturer une bonne entente entre des amis riders heureux de se retrouver au début de l’hiver et vivant en communauté dans un chalet de haute montagne coupé du monde. Bref, l’aventure près de chez nous.

Contactez nous pour obtenir des photos en Haute Résolution et du contenu exclusif: contact@nuitdelaglisse.com